La F1 en continu
Don't Miss

Hamilton s’impose en Italie !

Lewis Hamilton s’impose avec la manière au terme des 53 tours de course du Grand-Prix d’Italie 2015. Il décroche son 7e succès de la saison, le 40e de sa carrière, et le 3e dans le Temple de la Vitesse. Il est rejoint sur le podium par Sebastian Vettel et Felipe Massa.

Au moment du départ, le soleil rayonne au-dessus de Monza. Les thermomètres affichent 22°C dans l’air, 38°C sur la piste. Les tifosis sont présents dans les tribunes et attendent désormais le coup d’envoi de la course étant donné que Kimi Raikkonen se retrouve sur la première ligne aux côtés de Lewis Hamilton et que Sebastian Vettel n’est pas loin : 3e. L’inquiétude demeure dans le stand Mercedes autour du nouveau moteur de Hamilton qui a déjà fait preuve de faiblesse sur la monoplace de Nico Rosberg.

Les feux rouges s’éteignent et Lewis Hamilton prend un très bon départ et conserve la tête de la course. Malheureusement, le chat noir de Kimi Raikkonen fait parler de lui. Le Finlandais reste bloqué sur son emplacement. Il parvient tout de même à partir, mais se retrouve en fond de classement. Williams réalise un très bon envol et parvient à placer ses deux monoplaces aux 3e et 4e places. Nico Rosberg a également perdu des places au moment du départ et se retrouve au 5e rang. Dès les premiers hectomètres, Pastor Maldonado est aperçu au ralenti suite à un contact à la première chicane. Felipe Nasr est victime d’une crevaison et doit repasser par la voie des stands. Dès la fin du 1er tour, Max Verstappen effectue sa pénalité de passage au stand obligatoire. Romain Grosjean ne récidivera pas son podium de Spa-Francorchamps à Monza. Le Français a été contraint de garer sa monoplace fumante derrière le rail de sécurité. Kimi Raikkonen est désormais condamné à attaquer. Le Finlandais ne tarde pas à commencer sa remontée et pointe au 11e rang à la fin du 4e tour. Dans le peloton, Jenson Button a réalisé un très bon départ étant donné qu’il bataille pour la 10e place et parvient à se maintenir devant la Toro Rosso de Carlos Sainz. Le pilote espagnol doit s’incliner face à Kimi Raikkonen à la fin du 7e tour et mais regagne sa 10e place au tour suivant en dépassant Jenson Button.

A la fin du 10e tour, l’écart entre le leader Lewis Hamilton et le 2e : Sebastian Vettel est de plus de 5 secondes. Au même instant, Nico Rosberg ne trouve toujours pas l’ouverture sur Valtteri Bottas. A hauteur du 10e rang, la famille Red Bull s’explique. L’avantage est pour le moment au compte de Carlos Sainz. Toutefois, le pilote Toro Rosso a reçu une pénalité de 5 secondes pour avoir gagné un avantage en hors-piste. A la surprise générale, Carlos Sainz observe son premier arrêt et sa pénalité à la fin  du 11e tour, et repart en gommes tendres. Cela permet à Daniel Ricciardo d’avoir la voie libre pour revenir sur la Ferrari de Kimi Raikkonen. Après avoir observé son drive-through en début de course, Max Verstappen revient aux affaires et se défait de la McLaren de Fernando Alonso pour le gain de la 13e place. A l’entame du 14e tour, Nico Rosberg se retrouve dans les échappements de la Williams de Valtteri Bottas. Mais le Finlandais tient tête au pilote Mercedes et conserve sa 3e place. Mercedes informe une nouvelle fois Rosberg que ses freins sont trop chauds. A la fin du 15e tour, Max Verstappen se débarrasse de Jenson Button à hauteur de la Parabolica. Williams rassure Felipe Massa quant à son rythme de course et confirme la poursuite de la stratégie A. Après s’être incliné face à Max Verstappen, Fernando Alonso doit de nouveau laisser filer la 14e place au profit de Felipe Nasr. Sebastian Vettel, toujours 2e, annonce à son écurie que son train arrière commence à se dégrader et que sa monoplace glisse de plus en plus. A la fin du 18e tour, Nico Rosberg décide de rentrer aux stands pour tenter l’under-cut sur Valtteri Bottas. Afin de protéger son leader, Williams décide d’immobiliser Felipe Massa pour changer ses gommes. Le Brésilien ressort malheureusement derrière Nico Rosberg.   Au même instant, Kimi Raikkonen se défait de Marcus Ericsson pour le gain de la 7e place.

A la fin du 20e tour, la première vague d’arrêts est officiellement déclenchée : Max Verstappen, Nico Hulkenberg et Marcus Ericsson sont dans les stands. Trois tours après son coéquipier, Valtteri Bottas s’immobilise aussi et repart derrière Nico Rosberg qui gagne deux places. En tête, Sebastian Vettel affiche un retard de 14 secondes sur Lewis Hamilton. Sergio Perez et Kimi Raikkonen sont provisoirement 3e et 4e. Le Mexicain cède sa 3e place à la fin du 23e tour. Le pilote Force India ressort juste devant Daniil Kvyat, au 8e rang. Derrière, Carlos Sainz prend l’avantage sur Felipe Nasr à hauteur de la première chicane. A la fin du 26e tour, Sebastian Vettel observe son premier arrêt et ressort au 2e rang, devant Kimi Raikkonen qui ne s’est toujours pas arrêté. Le Finlandais doit céder sa 3e place à Nico Rosberg qui lorgne désormais sur la 2e place. Le pilote allemand fait à nouveau parler de lui en décrochant le meilleur tour en course. A la fin du 29e tour, Kimi Raikkonen s’arrête enfin et ressort au 10e rang. Daniel Ricciardo est le dernier homme à s’arrêter et ressort au 10e rang. Pendant ce temps, les gommes neuves de Kimi Raikkonen lui permettent de revenir rapidement sur la 8e position de Marcus Ericsson. Le Finlandais a en ligne de mire la Force India de Nico Hulkenberg. Malgré son importante pointe de vitesse, Nico Hulkenberg doit laisser sa 7e place au profit de Kimi Raikkonen. C’est désormais Sergio Perez –8 secondes devant- qui se retrouve dans le viseur d’Iceman.

A 18 tours du but, alors que la plus part des écuries s’oriente vers une stratégie à un arrêt, Max Verstappen effectue son deuxième arrêt. Le Néerlandais entame sa remontée et se défait de Felipe Nasr à hauteur de la première chicane. Au même moment, Fernando Alonso cède un tour à la Ferrari de Sebastian Vettel. Les dix derniers tours de course sont animés par la lutte entre Nico Hulkenberg et Marcus Ericsson pour la 8e place, sous les yeux de Peter Sauber et George Lucas. Une autre lutte se dessine entre Sebastian Vettel et Nico Rosberg. Les deux hommes sont séparés par moins de 3 secondes. L’incertitude plane également autour de la 6e place de Sergio Perez qui voit le retour de Kimi Raikkonen dans ses rétroviseurs.  De quoi pimenter encore cette fin de course, l’inquiétude apparait dans les box Mercedes autour de la Mercedes de Lewis Hamilton. Le muret des stands ordonne au Britannique de placer sa cartographie moteur en mode 3 et d’attaquer sans poser de question. A trois tours du but, Fernando Alonso est contraint à l’abandon, 8 ans après sa dernière victoire avec McLaren à Monza. A 2 tours du but, Kimi Raikkonen parvient à trouver l’ouverture sur Sergio Perez pour le gain de la 6e place. Coup de théâtre à quelques kilomètres de l’arrivée : Nico Rosberg est contraint d’immobiliser sa Mercedes à l’amorce de la deuxième chicane à cause d’une casse moteur. Il enterre ses chances de podiums et perd des points importants au championnat pilote.

Après 53 tours de course menés d’une main de maître, Lewis Hamilton s’impose pour la 7e fois cette saison, et décroche sa 40e victoire en carrière. Le Britannique devance la Ferrari de Sebastian Vettel et la Williams de Felipe Massa qui aura résisté au retour de Valtteri Bottas. Après une remontée fantastique, Kimi Raikkonen s’offre la 5e place. Sergio Perez et Nico Hulkenberg offrent des points importants à Force India en signant les 6e et 7e places. Daniel Ricciardo termine 8e après s’être défait dans le dernier tour de Marcus Ericsson, 9e. Daniil Kvyat se charge de compléter le Top 10.

Pos.PiloteÉcurieTemps/Écart
1Lewis HamiltonMercedes1:18:00.688
2Sebastian VettelFerrari+25.042s
3Felipe MassaWilliams+47.635s
4Valtteri BottasWilliams+47.996s
5Kimi RäikkönenFerrari+1:08.860s
6Sergio PerezForce India+1:12.783s
7Nico HulkenbergForce India+1 lap
8Daniel RicciardoRed Bull Racing+1 lap
9Marcus EricssonSauber+1 lap
10Daniil KvyatRed Bull Racing+1 lap
11Carlos SainzToro Rosso+1 lap
12Max VerstappenToro Rosso+1 lap
13Felipe NasrSauber+1 lap
14Jenson ButtonMcLaren+1 lap
15Will StevensMarussia+2 laps
16Roberto MerhiMarussia+2 laps
17Nico RosbergMercedesDNF
18Fernando AlonsoMcLarenDNF
NC Romain GrosjeanLotusDNF
NC Pastor MaldonadoLotusDNF

One Comment

  1. Pingback: Victoire confirmée pour Lewis Hamilton | La F1 en continu

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien